613-562-5199
info@icjcanada.org

Histoire et réussites

La section canadienne, ou la CIJ Canada, est une organisation caritative canadienne qui a été fondée en 1958 sous l'égide de l'honorable J.T. Thorson, un éminent juriste canadien originaire du Manitoba, alors président de la Cour de l'Échiquier du Canada (qui est devenue la Cour fédérale du Canada).

Depuis son établissement, la CIJ Canada appuie les activités de la CIJ, participe aux missions de la CIJ et organise des conférences et des débats d'experts. Une des activités de la CIJ Canada était de recruter des juristes distingués de représenter la CIJ en tant qu’observateurs de procès, quand l’indépendance et la primauté de droit étaient menacés. Par exemple, l’honorable Lionel Chevrier est allé à Tahiti en 1979 pour observer un procès politique, le professeur André Tremblay a observé une poursuite politique en Algérie en 1981.

La section canadienne s'est aussi activement occupée de promouvoir des échanges internationaux avec des juges et des avocats et avocates d'Europe de l'Est, d'Afrique et du sud de l’Asie.

Notamment, pendant une période de cinq ans à compter de décembre 1998, des séjours d'échange ont été organisés entre le Canada, la Croatie et la Serbie-Monténégro. Au cours de séminaires intensifs, des juges croates, serbes et monténégrins ont pu s'instruire sur le fonctionnement du système judiciaire canadien. Une partie de ce programme portait plus particulièrement sur l'indépendance de la magistrature, sur les droits de la personne et sur l’efficacité des tribunaux. Ce projet aura aussi permis à ce que des échanges au niveau régional se produisent entre des juges de la Bosnie-Herzégovine, de la Slovénie, de la Macédoine, de la Croatie et de la Serbie-Monténégro.

Les membres de la CIJ Canada continuent de contribuer, à titre individuel, à la réalisation des objectifs de la CIJ à l'échelle internationale.